Tame Impala | Currents - 2 Vinyles + Code de téléchargement
Tame Impala | Currents - 2 Vinyles + Code de téléchargement
Tame Impala | Currents - 2 Vinyles + Code de téléchargement

Tame Impala | Currents - 2 Vinyles + Code de téléchargement

€29,16
Prix unitaire par
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du paiement.
Prix régulier
Ajoutée au panier! Afficher le panier ou continuez vos achats.

Auteur: Tame Impala

Marque: Caroline Records

Détails: Description du produit Trois ans après leur chef-d’œuvre ‘’Lonerism’’, le groupe australien culte mené par le prodige Kevin Parker crée l’évènement avec leur nouvel album ‘’Currents’’, naviguant au long de ces treize nouveaux titres entre groove psychédélique et surprenantes sonorités électro-futuristes, comme en témoigne le premier titre fou et sinueux de huit minutes, ‘’Let It Happen’’ ou encore la ballade imparable ‘’Cause I’m A Man’’. Ce nouvel album démontre un peu plus le talent immense de Kevin Parker qui semble s’être toujours plus libéré et transformé, explorant de nouvelles contrées musicales et vocales, imposant définitivement Tame Impala comme l’un des noms les plus excitants de la scène musicale actuelle. Critique Dans « Apocalypse Dreams », sur Lonerism, le précédent album de Tame Impala, Kevin Parker chantait « Everything is changing and there’s nothing I can do ». Presque une prophétie quant à l’inéluctabilité du virage musical qu’il prendrait trois ans plus tard avec ce nouvel opus déroutant, Currents.   Avec deux mois de retard, la tête pensante perfectionniste du groupe de rock psychédélique australien, seul à la barre de ce nouvel opus, entièrement conçu chez lui, à Perth, livre enfin ce troisième album tant attendu. Histoire d’aller au bout de ce processus solitaire, il est même allé jusqu’à mixer lui-même les morceaux. Et là, surprise : Innerspeaker, paru en 2010, était un album de rock néo-psychédélique, là où Lonerism, deux ans plus tard, intégrait davantage d’éléments pop, avec notamment une place plus importante laissée aux claviers et un tube imparable ( « Elephant »). Mais Currents est à l’évidence en rupture avec les deux premiers opus, oscillant toujours entre pop et electro, voire funk et disco par endroits. D’emblée, la quasi-disparition des guitares au profit des machines ou de claviers s’avère criante. Première conséquence : davantage de clarté pour la voix de Kevin Parker, qui s’affranchit des effets maquillants présents sur les précédents opus. La voix aérienne de « Let It Happen », morceau-fleuve de près de huit minutes et son beat frénétique, dont le final évoque clairement Daft Punk, entérine le véritable tournant de l’histoire de Tame Impala dès l’ouverture de l’album. L’hypnotique et lennonien « Yes I’m Changing », évoquant le célèbre « Woman » de l’ex-Beatle, s’adresse à la personne aimée, qui pourrait bien ne pas suivre le chemin du narrateur. Mais le choix lui est laissé : « I’m moving on, and if you don’t think it’s a crime, you can come along with me ». On jurerait une fine métaphore adressée aux fans de Tame Impala, que le virage musical effraierait de prime abord. Si l’on a droit à quelques réminiscences rock avec l’apparition-surprise de quelques guitares distordues sur « Eventually » ou « The Less I Know The Better », « Past Life », un morceau narratif et barré, tout en ambiances, ramène les ouailles dans le giron d’une pop-electro sophistiquée. C’est ainsi que l’on se laisse entraîner vers un final des plus légers, où les mélodies sont finement arrangées et surtout, totalement assumées, comme sur le lancinant « New Person, Same Old Mistakes ». On pourrait croire à un disque relativement inégal, mais que l’on ne se méprenne pas : s’il est indubitablement surprenant, voire déroutant, Currents est surtout une collection enthousiasmante de chansons très abouties conçues par un ermite totalement imprévisible. Olivier Roubin - Copyright 2019 Music Story

Date de sortie: 17-07-2015

Dimensions du colis: 15.1 x 12.8 x 1.1 inches

Les langues: Anglais

Contraignant: Album vinyle