Kamasi Washington | Heaven and Earth
Kamasi Washington | Heaven and Earth
Kamasi Washington | Heaven and Earth
Kamasi Washington | Heaven and Earth

Kamasi Washington | Heaven and Earth

€31,97 translation missing: fr.products.product.regular_price €36,01
Prix unitaire par
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du paiement.
Prix régulier
Ajoutée au panier! Afficher le panier ou continuez vos achats.

Auteur: Kamasi Washington

Marque: BB (XL REC.)

Détails: Description du produit Après la parution de son premier album The Epic (un triple album rassemblant près de trois heures de musique) en 2015, Kamasi Washington a très rapidement été considéré comme le porteur du renouveau du jazz. Né dans le quartier chaud d’Inglewood à Los Angeles, Kamasi Washington a grandi en pleine guerre des gangs, mais c’est la lecture de l’autobiographie de Malcom X et surtout le jazz qui vont lui éviter de sombrer dans la délinquance. A 18 ans, le jeune saxophoniste remporte le prestigieux prix John Coltrane, puis commence à travailler avec des grands noms du monde du hip-hop tels que Lauryn Hill, Nas, Snoop Dogg ou encore le chanteur de r&b Raphael Saadiq et l’incontournable Herbie Hancock. Ces nombreuses contributions vont façonner sa manière d’aborder le jazz. Tout en respectant les codes et traditions, Kamasi Washington repousse toutefois les frontières du genre sans renier ou aliéner son passé et surtout son public. En 2011 commence un long processus d’écriture pour exprimer et développer ses propres idées, il sort quatre ans plus tard The Epic sur le label de Flying Lotus, Brainfeeder. Un choix de label des plus surprenants mais l’album est rapidement salué par l’ensemble de la critique, un premier album qui réunit le travail de près d’une cinquantaine de collaborateurs. La même année, Kamasi collabore avec Kendrick Lamar sur le magnifique et exigeant To Pimp A Butterfly, et c’est ainsi qu’il se place comme l’un des outsiders du jazz contemporain. Après un EP très réussi, Harmony Of Difference, premier disque sur le label Young Turks, Kamasi Washington est de retour avec Heaven & Earth, un quadruple album en vinyle, double CD ambitieux sur lequel il continue son exploration des territoires jazz flirtant parfois avec le groove et le funk des années 70, et impose ainsi une fois de plus son jazz sans réelle étiquette. Une petite merveille ! merveille ! Critique Au printemps 2015, trois ans avant ce Heaven and Earth, Kamasi Washington imposait son style, jusqu'à l'essoufflement, dans un triple album de jazz cosmique, The Epic, qui a donné le tournis à nombre d'auditeurs et de critiques. La tournée qui a suivi fut tout autant impressionnante et plaçait le prodige du saxophone sous les feux des projecteurs de la grande scène internationale. Sur ce nouvel album double de deux heures et vingt-quatre minutes, le géant explore d'autres territoires en compagnie de son groupe Next Step, comprenant ses musiciens habituels, à savoir le contrebassiste Miles Mosley, le bassiste électrique Thundercat et son père Ronald Bruner, Jr. ç la batterie avec Tony Austin, le pianiste Cameron Graves, le tromboniste Ryan Porter, le claviériste Brandon Coleman et la chanteuse Patrice Quinn. À ces partenaires s'ajoutent la formation de jazz West Coast Get Down, un orchestre symphonique et une chorale. Cette phalange instrumentale ambitieuse est à l'oeuvre dès la première des seize pistes de la sélection, une reprise du « Fists and Fury »  de Bruce Lee, sur laquelle s'époumone le souffleur entre une introduction collégiale, des percussions afro-cubaines, le prêche d'un pasteur et les sentences poétiques de la chanteuse. Le jazz latin est à l'honneur sur une production qui inclut « Can You Hear Him » , dominé par un solo de clavier électrique et  « Hub-Tones »  de Freddie Hubbard, mettant en avant le trompettiste Dontae Winslow. Les autres compositions, toutes originales, laissent de grandes ouvertures au jazz funk, au soul jazz, au hard bop et même à quelques escapades free jazz ici ou là , dans un véritable bouillon où la spiritualité a toute son importance.Croyant aux forces cosmiques de l'univers, le saxophoniste délivre de merveilleux moments sur « Connections » , « Testify »  et « One of One » , en fin de première partie, mais le grand morceau de l'oeuvre a pour nom « The Space Travellers Lullaby »  et s'apparente à une suite orchestrale où cuivres, choeurs, cordes et percussions s'étirent majestueusement, à l'inst

Date de sortie: 22-06-2018

Dimensions du colis: 14.6 x 13.3 x 1.2 inches

Les langues: Anglais

Contraignant: Album vinyle