Surrender
Surrender

Surrender

€24,88
Prix unitaire par
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du paiement.
Prix régulier
Ajoutée au panier! Afficher le panier ou continuez vos achats.

Auteur: The Chemical Brothers

Marque: Virgin

Détails: Critique Avec leur troisième album, The Chemical Brothers prend un sensible virage vers plus d'électronique et moins de rock. Car, malgré l'indéniable originalité du single « Hey Boy, Hey Girl », ce titre s'apparente plus à la vague house de l'époque qu'aux morceaux à guitare de leurs souvenirs. Il ne faut pas réduire Surrender à cette référence, mais elle peut apparaître comme le symbole d'une évolution. Le duo ne perd pas ses habitudes et envoie, comme sur Dig Your Own Hole, une première série homogène qui s'achève par une cinquième plage sur laquelle apparaît Noel Gallagher. Est-ce d'ailleurs le hasard qu'il y ait, comme sur les deux précédents disques, onze morceaux ? Que la deuxième partie du CD soit plus hétérogène ? Faut-il rappeler que pendant longtemps Tom Rowlands et Ed Simons débutaient leurs concerts par un enchaînement de tous les premiers titres de leurs albums passés ? Mais comme leurs apparitions à la Hitchcock dans chaque clip, tout peut changer. Cette logique métronomique ne les empêchent pas de créer et de se renouveler. Le chanteur d'Oasis se pose sur le passage le plus rock du disque précédant la montée planante de « The Sunshine Underground » vers un rayonnement dansant et jouissif. Du havre de paix proposé par « Asleep From Day » au retentissement dancefloor de « Hey Boy, Hey Girl », The Chemical Brothers démontre toute la palette de ses talents. Et prouve ainsi que les ressources du duo sont encore nombreuses, même si le mouvement Big Beat s’essouffle. Gabriel Perreau - Copyright 2019 Music Story

Date de sortie: 31-08-2016

Dimensions du colis: 15.1 x 12.8 x 0.9 inches

Les langues: Anglais

Contraignant: Album vinyle